En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies (en savoir plus et les paramétrer) à des fins statistiques et pour vous proposer des services et contenus personnalisés.
OK
V5.3.5

Avertissements et risques concernant la gestion sous mandat

La gestion sous mandat peut également présenter des inconvénients

  • la mise en place de mandats gérés selon des "profils types" plus ou moins variés revient en pratique à choisir une gestion profilée qui pourrait être réalisée de façon similaire dans un fonds d'investissement, souvent à moindre coût ;
  • certains gérants peuvent être tentés d'effectuer des arbitrages fréquents, davantage justifiés par les commissions qu'ils perçoivent que par la conjoncture et l'intérêt économique de l'investisseur. Les évolutions récentes de la réglementation visent à limiter ce type d'abus en obligeant le gestionnaire à ne pas dépasser un certain taux de rotation de son portefeuille ;
  • à l'inverse, certains gérants hésiteront parfois à réaliser des arbitrages, craignant que leurs mouvements suscitent des questions de la part des investisseurs, surtout en cas d'erreurs stratégiques à court terme ;
  • les arbitrages réalisés par le gestionnaire dans le cadre d'un compte titres font tourner le compteur des cessions des valeurs mobilières, et risque de déclencher la fiscalité sur les plus-values, y compris sur vos autres portefeuilles gérés hors mandat de gestion.


Cas particulier des mandats dans le cadre de la loi Tepa

  • les mandats de gestion ou de conseil visant à sélectionner des sociétés ouvrant droit à une réduction d'ISF (loi Tepa) sont des mandats "passifs" : aucun arbitrage ne sera effectué durant la durée légale de conservation qui est de 5 ans minimum.

    Le rôle du gestionnaire consiste à sélectionner des PME éligibles au dispositif, et à coordonner les formalités administratives afin que l'augmentation de capital se fasse dans la forme et dans les délais requis pour bénéficier de la réduction d'ISF.

  • plus qu'un classique mandat de gestion, certaines sociétés proposent une offre d'investissement "clefs en main" dans le cadre de la loi Tepa.

Ce package peut être le résultat d'une sélection rigoureuse des sociétés ou des holdings en fonction d'un filtre qualitatif effectué en amont par le gestionnaire, ou une démarche plus commerciale visant simplement à lever des capitaux pour le compte de sociétés qui rémunèrent le gestionnaire à cette fin (dans ce cas, la sélection peut s'effectuer davantage en fonction du prix payé par la société pour lever des capitaux que sur son potentiel).

Bien choisir son mandat de gestion nécessite donc de bien connaître le(s) gestionnaire(s), ses points forts et ses points faibles.

Rappel Immédiat

Être rappelé
par un conseiller

Demandez Conseil

Nous vous indiquerons
les solutions adaptées
à votre situation

Envoyer
Adhérent de la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine
Lauréat 2017 du Championnat
des CGPI en allocation d’actifs
Classement 2018 des meilleurs indépendants du patrimoine situés à Paris
Lauréat 2016 de la meilleure lettre d’information Clients
Site authentifié et sécurisé par Symantec (certificat SSL)
Copyright © 2002-  
All rights reserved
Suivez-nous :