Alors que nous avions jusqu'ici présenté des évolutions trimestrielles soit, dans de rares cas, légèrement négatives (la fameuse courbe en J !), soit stables, soit positives, nous avons dû malheureusement à fin Juin 2013 acter deux types de dépréciations qui, en s'additionnant, affectent sévèrement nos FCPI d'un millésime postérieur à 2010 :
- D'une part une baisse généralisée des sociétés cotées en portefeuille,
- D'autre part, une dépréciation à 70% des capitaux investis dans une participation dans l'univers de la maison en bois dotée de dispositifs d'économie d'énergie. Dans un contexte de marché difficile pour la maison individuelle en général, cette participation s'est trouvée confrontée également à des questions de management et à d'insurmontables problèmes de BFR que les fonds gérés par Truffle Capital ne pouvaient satisfaire en raison de ratios prudentiels et réglementaires des FCPI. Et le management n'a pas pu dans les délais nécessaires, obtenir les concours supplémentaires de trésorerie, bancaires ou publics (BPI notamment). Cette entreprise était donc en grande difficulté au 30 Juin. La situation s'est aggravée depuis car elle vient de déposer son bilan à la fin de la semaine dernière ; ce qui va nous conduire, hélas, à une dépréciation de 100% lors du prochain comité de valorisation de fin septembre.
C'est ainsi que Fortune 2 subit une baisse de valorisation de -15,9% sur le trimestre contre -20,9% par rapport au nominal :
- Cours de Netbooster : -19% (6,5% du fonds)
- Dépréciation de X : -70% (10% du fonds)
- Dépréciation de Y : - 50% (10% du fonds).
Netbooster présente des perspectives de valorisation favorables.
La société Y est affectée par prudence d'une provision technique liée aux conditions d'un tour de financement ultérieur. Nous pensons pouvoir reprendre cette provision dans un horizon raisonnablement proche.
C'est ainsi que Fortune 3 subit une baisse de valorisation de -12,3% sur le trimestre contre -13,6% par rapport au nominal :
- Cours de Vexim : -9% (9,1% du fonds)
- Dépréciation de la société X : -70% (5,4% du fonds)
- Dépréciation de la société Z : -70% (5,3% du fonds).
Z est une filiale de X.
Vexim présente des perspectives de valorisation favorables.
C'est ainsi que Fortune 4 subit une baisse de valorisation de -8,2% sur le trimestre contre -9,8% par rapport au nominal :
- Dépréciation de la société X : -70% (9% du fonds).
Nous avons bien conscience de la mauvaise surprise que représentent ces performances négatives.
Nous souhaitons cependant attirer votre attention sur la réalité du capital risque : certes, il est toujours décevant, mais naturel, que certaines participations connaissent une issue funeste. C'est la rançon de la prise de risque. De plus, il ne s'agit ici que de valorisations intermédiaires, qui ne préjugent en rien du résultat final, résultat qui est la pondération de quelques échecs et, nous l'espérons, de beaucoup de succès.
Par ailleurs, nous tenons à rappeler que, depuis l'origine, notre politique de valorisation des titres cotés sur Alternext ou autres intègre systématiquement une décote sur la valeur de cotation de 20% en période de lock-up et de 10% ensuite. "
"> Alors que nous avions jusqu'ici présenté des évolutions trimestrielles soit, dans de rares cas, légèrement négatives (la fameuse courbe en J !), soit stables, soit positives, nous avons dû malheureusement à fin Juin 2013 acter deux types de dépréciations qui, en s'additionnant, affectent sévèrement nos FCPI d'un millésime postérieur à 2010 :
- D'une part une baisse généralisée des sociétés cotées en portefeuille,
- D'autre part, une dépréciation à 70% des capitaux investis dans une participation dans l'univers de la maison en bois dotée de dispositifs d'économie d'énergie. Dans un contexte de marché difficile pour la maison individuelle en général, cette participation s'est trouvée confrontée également à des questions de management et à d'insurmontables problèmes de BFR que les fonds gérés par Truffle Capital ne pouvaient satisfaire en raison de ratios prudentiels et réglementaires des FCPI. Et le management n'a pas pu dans les délais nécessaires, obtenir les concours supplémentaires de trésorerie, bancaires ou publics (BPI notamment). Cette entreprise était donc en grande difficulté au 30 Juin. La situation s'est aggravée depuis car elle vient de déposer son bilan à la fin de la semaine dernière ; ce qui va nous conduire, hélas, à une dépréciation de 100% lors du prochain comité de valorisation de fin septembre.
C'est ainsi que Fortune 2 subit une baisse de valorisation de -15,9% sur le trimestre contre -20,9% par rapport au nominal :
- Cours de Netbooster : -19% (6,5% du fonds)
- Dépréciation de X : -70% (10% du fonds)
- Dépréciation de Y : - 50% (10% du fonds).
Netbooster présente des perspectives de valorisation favorables.
La société Y est affectée par prudence d'une provision technique liée aux conditions d'un tour de financement ultérieur. Nous pensons pouvoir reprendre cette provision dans un horizon raisonnablement proche.
C'est ainsi que Fortune 3 subit une baisse de valorisation de -12,3% sur le trimestre contre -13,6% par rapport au nominal :
- Cours de Vexim : -9% (9,1% du fonds)
- Dépréciation de la société X : -70% (5,4% du fonds)
- Dépréciation de la société Z : -70% (5,3% du fonds).
Z est une filiale de X.
Vexim présente des perspectives de valorisation favorables.
C'est ainsi que Fortune 4 subit une baisse de valorisation de -8,2% sur le trimestre contre -9,8% par rapport au nominal :
- Dépréciation de la société X : -70% (9% du fonds).
Nous avons bien conscience de la mauvaise surprise que représentent ces performances négatives.
Nous souhaitons cependant attirer votre attention sur la réalité du capital risque : certes, il est toujours décevant, mais naturel, que certaines participations connaissent une issue funeste. C'est la rançon de la prise de risque. De plus, il ne s'agit ici que de valorisations intermédiaires, qui ne préjugent en rien du résultat final, résultat qui est la pondération de quelques échecs et, nous l'espérons, de beaucoup de succès.
Par ailleurs, nous tenons à rappeler que, depuis l'origine, notre politique de valorisation des titres cotés sur Alternext ou autres intègre systématiquement une décote sur la valeur de cotation de 20% en période de lock-up et de 10% ensuite. "
" /> Haussmann Patrimoine
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies (en savoir plus et les paramétrer) à des fins statistiques et pour vous proposer des services et contenus personnalisés.
OK
V5.1.7
Rappel Immédiat

Être rappelé
par un conseiller

Demandez Conseil

Nous vous indiquerons
les solutions adaptées
à votre situation

Envoyer
Adhérent de la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine
Lauréat 2017 du Championnat
des CGPI en allocation d’actifs
Classement 2017 des meilleurs indépendants du patrimoine situés à Paris
Lauréat 2016 de la meilleure lettre d’information Clients
Site authentifié et sécurisé par Symantec (certificat SSL)
Copyright © 2002-2018  
All rights reserved
Suivez-nous :